Catégories
la réflexologie en prévention

Le phénomène de l’aube sur le diabète

Le phénomène de l'aube sur le diabète
Le phénomène de l’aube sur le diabète

Le phénomène de l’aube sur le diabète

Voilà un article qui va vous donner des explications sur « Le phénomène de l’aube sur le diabète » .
Je suis persuadé que cette publication va vous intéresser et donc couper court à pas mal de questions que vous pouvez vous poser sur le sujet.
C’est donc ici que ça se passe !!

Sa découverte : Le phénomène de l’aube sur le diabète

C’est Maria Schmidt, diabétologue allemande, qui découvre ce phénomène dans les années 1980.
On le décrit, comme une remontée spontanée de la glycémie en fin de nuit.
C’est donc, la différence entre le minimum glycémique nocturne, et la valeur de la glycémie avant le petit-déjeuner.

➡️ C’est quand elle est supérieure à 10 mg/dl.

Le phénomène de l’aube est aussi présent chez près de 60 % des diabétiques de type 2 (DT2).

Le phénomène de l’aube : C’est quoi ?

C’est un processus naturel qui se produit vers la fin de la nuit.
En effet, Le corps libère à ce moment là, via le foie, des hormones :

  • telles que le cortisol
  • l’adrénaline
  • et l’hormone de croissance

qui agissent dans le but, entre autres, de préparer le corps au réveil.
Donc, ces hormones favorisent la sécrétion de glucose par le foie en plus de nuire à l’action de l’insuline, ce qui peut faire augmenter la glycémie.

Ainsi, il est possible de se réveiller le matin avec une glycémie élevée alors qu’elle se trouvait dans les valeurs cibles au coucher, sans avoir mangé.

Un ajustement de la médication peut parfois s’avérer nécessaire pour corriger le problème.

Ainsi, si cela est votre cas, parlez-en à votre médecin.

De fausses prédictions

Pour l’instant, il est difficile de connaître les facteurs qui permettent de le prédire.
Toutefois, nous avons récemment démontré que sa fréquence et son intensité sont indépendantes de l’âge du sujet…
Alors que certains ont prétendu pendant des années, à partir d’arguments purement spéculatifs ou d’études mal conduites, que le phénomène de l’aube était absent chez les diabétiques âgés…

Le phénomène de l’aube : le maillon faible de l’équilibre glycémique chez les DT2?

L’une des questions qui se pose est de savoir si le phénomène de l’aube et sa conséquence, le phénomène de l’aube « prolongé », sont les « maillons faibles » de l’équilibre glycémique du patient DT2 ?
Et donc, si ces deux phénomènes contribuent ou non de manière significative à l’exposition globale au glucose, c’est-à-dire au niveau de l’HbA1c.( l’hémoglobine glyquée). La réponse dans ce cas est oui…

Le phénomène de l’aube chez les DT1 :

Le phénomène de l’aube représente cette tendance à l’augmentation de la glycémie dans la 2e moitié de la nuit chez les personnes qui vivent avec le diabète de type 1. Il est ainsi lié à la production de sucre par le foie sous l’influence de plusieurs hormones dont le cortisol. (Décris plus haut dans cet article !!)

Un phénomène fréquent ?

Une étude Canadienne a récemment quantifié la fréquence et l’importance de ce phénomène.
En effet, chez des personnes vivant avec le diabète de type 1.
Dans cette étude environ :

Un participant sur deux présentait une montée significative de la glycémie qui débute, le plus souvent, vers 3h du matin

L’étude indique que ce phénomène est très variable d’un jour à l’autre et peut engendrer des besoins en insuline 50% plus élevés pour la deuxième partie de la nuit et ce jusqu’au réveil, comparativement au début de la nuit.

Faut-il ajuster les doses d’insulines ?

Lorsque le phénomène de l’aube est présent, l’ajustement de l’insuline lente, pour les personnes qui utilisent un stylo ou une seringue, peut être très difficile à réaliser. 

Parfois la solution à envisager est l’utilisation d’une pompe à insuline. En effet, cette dernière permet un ajustement de la dose d’insuline en fonction de plages horaires spécifiques. On peut donc programmer une dose plus importante pour cette période de la nuit.

Cette étude indique également qu’il est difficile d’ajuster les doses d’insulines la nuit en raison de multiples facteurs qui influencent la glycémie :

  • type d’insuline
  • activité physique
  • hypoglycémie
  • collation possible au coucher
  • prise d’alcool
  • autres médicaments, etc. 

L’utilisation d’un lecteur de la glycémie en continu permet donc d’identifier plus facilement ce phénomène et d’ajuster ainsi les doses d’insuline.

Quelques conseils pour ainsi palier à ce phénomène :

1 – Soupez plus tôt, et mangez moins de glucides.
L’heure à laquelle vous mangez et ce que vous mangez sont ainsi des facteurs qui peuvent avoir un impact sur votre glycémie au petit matin.
En mangeant plus tôt, vous pouvez somme toute, mieux ajuster votre dose d’insuline à l’effet des glucides sur « l’élévation de votre glycémie ».
C’est d’ailleurs la même chose pour les « non insulinos dépendants« .
Si vous avez envie d’une collation en soirée, optez selon pour des aliments qui ne feront pas augmenter votre glycémie, comme :

  • une poignée de noix
  • un morceau de fromage
  • ou un œuf à la coque

Conseil : essayez de remplacer le riz ou les patates par des légumes grillés ou une salade, ou réduisez votre portion habituelle de glucides de moitié.

2 – Soyez actif après le souper. 
L’activité physique peut ainsi contribuer à réduire la glycémie pendant la nuit et aussi très tôt le matin.

Conseil : allez marcher, faites du yoga, ou faites 15 à 20 minutes de vélo stationnaire après le souper.

3 – Surveillez votre glycémie le matin. 
Pendant une ou deux semaines, vérifiez votre glycémie tous les matins. Par exemple, utilisez un journal pour vous aider à déceler des tendances liées à vos activités ou à ce que vous avez mangé la veille.

Une séance de réflexologie:

Vous l’aurez compris, le phénomène de l’aube vient d’une sécrétion d’hormones venant du foie.
A cet égard, pour vous préparer au réveil. Sauf, que quand on est diabétique de Type I ou II, ce phénomène va créer des hyperglycémies!!
Je vous propose donc en plus des conseils proposés au paragraphe précèdent, avant d’aller vous coucher, une séance de réflexologie, afin de préparer votre foie à passer une bonne nuit, il vous suffit de télécharger la fiche contact ci-dessous et de faire les exercices.
Je vous souhaite, ainsi une bonne séance :

Une hyperglycémie récurrente tous les matins:

Si votre glycémie est élevée tous les matins.
Nous vous conseillons, de faire une vérification au cours de la nuit, vers 2 h ou 3 h du matin…
Notamment, pendant quelques nuits…
Ainsi cela peut vous aider à vous et à votre médecin, à mieux comprendre. Vous déterminerez de concert, s’il s’agit bien du « phénomène de l’aube » ou de quelque chose d’autre.

Pour toute question ou pour en savoir plus, consultez par ailleurs, votre professionnel de santé.
C’est notre meilleur conseil !!

J’espère que cet article sur le « phénomène de l’aube », aura éclairé votre lanterne !!

Si vous avez des questions comme toujours ➡️ c’est ici

Vous pouvez aussi vous abonner à ma page ➡️ Facebook

Et donc, je vous dis A très bientôt !!

Philippe GUILBON du Blog « Diabétique et Épicurien »

Le phénomène de l'aube sur le diabète
Vous êtes libre de partager, si cet article vous a plu !!

Par Philippe GUILBON

Tout sur le Diabète de Type I et II

Laisser un commentaire